mannequin de révolution

action féministe contre les violences faites aux femmes à Chambéry le 14 03 2020.

Rassemblement féministe pour dénoncer les violences faites aux femmes

banderole "#balance ton aeroport" devant l'aéroport de chambery

Si le transport aérien était un pays, il serait le 7ème plus gros pollueur de la planète. Avec les émissions de CO2 dues à la combustion du kérosène et l’impact des traînées de condensation et des oxydes d’azote rejetés, le transport aérien est à l’origine de 5% du réchauffement climatique mondial1.

(AVANT PROPOS : Désolé si l’article qui suit est parfois approximatif, je ne suis pas journaliste et si j’ai bien prit le temps de discuter avec divers manifestants, je ne pensais pas par la suite avoir à en faire un article, merci de votre compréhension.)

HÔPITAL EN COLÈRE – Manifestation du 14 février 2020

Ce vendredi et après un an de mobilisation sans guère de résultats concrets sur le terrain, le personnel de plusieurs hôpitaux locaux était de nouveau réuni devant l’hôpital de Chambéry afin de dénoncer l’effondrement du système de santé français.

Les revendications sont hélas aussi nombreuses que justifiées, manque de moyens, de personnel, soutien faible sinon inexistant de la direction, attractivité pour le métier en déclin total, salaires inadaptés, responsabilités en hausse et démissions en pagaille, le tout engendrant forcément une qualité des soins moindre.

C’est donc en quête de soutien qu’une fois encore les manifestants sont partis envahir l’Agence Régionale de la Santé afin d’y interpeller son directeur.

Loupé de peu, c’est la directrice adjointe qui recevra une délégation pendant un long moment durant lequel se sont enchainés les témoignages d’infirmières, de manip radio, d’aides soignantes, de techniciennes et de bien d’autres encore.

Entre colère vis à vis de la situation actuelle et peur pour le futur, si certaines voix sont tremblotantes, le ras le bol et la motivation se font bien entendre.

“ Le problème c’est qu’aujourd’hui, notre cri d’alerte il est pas seulement pour les travailleurs de l’hôpital, on est là aussi en tant que citoyens. C’est à dire que nous on a bien conscience de c’qui est en train de se passer, de ce qui est en train de s’effondrer. Et est-ce que c’est ce monde là qu’on veut ? Et-ce qu’on veut a un moment donné que dans notre pays y’ai plus un hôpital où on puisse se faire soigner ? Est-ce que c’est ça qu’on veut ? Est-ce qu’on veut ne plus pouvoir emmener nos enfants, nos parents ? Qu’est ce qui va se passer ? Est ce qu’on veut encore que nos parents, sous prétexte qu’il y a pas assez de personnel, on les lève pas, on les lave pas. […] Est-ce que c’est ce genre de société qu’on veut ? ” – Audrey Baetslé, aide soignante –

Avant que chacun ne reparte direction l’hôpital, la directrice adjointe déclarera avoir bien entendu et compris leurs revendications promettant de les faire remonter au plus haut niveau possible mais restera en revanche un peu vague quant à la question d’un soutien officiel et public de la part de l’ARS au mouvement du personnel  hospitalier.

Reste maintenant à savoir quelle sera la suite de tout ceci, surtout maintenant que cette “belle aventure humaine” est entre les mains d’Olivier Véran et non plus d’Agnès Buzyn.

                                                                                                                                                                                                   – M.V. –

notation sur les idées des outres (ou les siennes)

Ce dimanche 09 février 2020, des gilets-jaunes venant de toute la Savoie (ronds-points, groupes de certaines villes etc…) se sont rassemblé.es afin de discuter des suites du mouvement au niveau régional.

vous croyez qu'ils nous voient en bas?

Lors de la manifestation au flambeau du 07 02 20, un petit groupe de personnes a fait une petite surprise depuis la croix du nivolet pour les manifestants.es à Chambéry.

La mobilisation se poursuit avec cette 4ème marche aux flambeaux dans les rues du centre-ville de Chambéry.

Photos de la journée de lutte du 24 01 20 à Chambéry, blocage le matin et manifestation l’après midi.

Les militantes de Chambéry ont réalisé la chorégraphie sur la chanson parodique « à cause de Macron », chorégraphie imaginée par ATTAC Paris.